Mesurer l’activité des parlementaires sur Twitter

Depuis quelques années, et en particulier depuis les dernières élections fédérales (2011), certains parlementaires fédéraux sont présents sur le réseau social Twitter (avec plus ou moins de succès et d’assiduité). L’excellente équipe de SoMePolis (Timo Grossenbacher, Ralph Straumann, Filip Zirin et Tom Wider) nous propose dès aujourd’hui de mesurer leur activité et leur interactivité à l’aide de leur nouvel outil « Twittermonitor« .

Parlementaires les plus suivis

Parlementaires les plus suivis (nombre d’abonnés)

Comment mesurer l’activité ?

SoMePolis mesure deux éléments principaux, qu’il visualise sous la forme de deux axes. L’aire de la zone délimitée par les deux « scores » permet ainsi de comprendre visuellement l’activité des parlementaires.

Fiche de parlementaire (curseur placé sur l'axe "interactivité", pour faire apparaître le détail des statistiques)

Fiche de parlementaire (curseur placé sur l’axe « interactivité », pour faire apparaître le détail des statistiques)

À titre d’exemple, le profil ci-contre exprime la grande activité de la parlementaire en question (axe vertical) mais son interactivité moyenne (axe horizontal). Le score « activité » (vertical) est à son maximum si la personne en question a tweeté lors des 5 derniers jours. Le score « interactivité » (horizontal) est à son maximum si, sur les 100 derniers tweets, la proportion de tweets interactifs (réponses, mentions, retweets) est supérieure à 75%.

Le profil affiche également le nombre de tweets, d’abonnés et d’abonnements du parlementaire, ainsi que sa photographie officielle.

Elément primordial : les données sont mises à jour toutes les 15 minutes par des requêtes sur l’API de Twitter.

Possibilités de tri

L’outil permet de trier les parlementaires selon plusieurs critères liés à leur nombre d’abonnés ou leurs scores d’activité/interactivité. Il permet surtout de les classer par canton, par parti ou par chambre.

Exemple : classement vaudois

Exemple : classement vaudois

Qui sont les politiciens les plus « interactifs » ?

Plus que l’activité (le nombre de tweets), c’est probablement l’interactivité qui est la mesure la plus intéressante de la présence des élites politiques suisses sur Twitter. En voici le top-8 :

Parlementaires au plus fort taux d'interactivité.

Parlementaires au plus fort taux d’interactivité.

Twittermonitor

L’outil est développé pour qu’il soit utilisé par un large public, rendez-vous sur le « twittermonitor » de SoMePolis :

TWITTERMONITOR

Et consultez également l’article explicatif sur leur blog (en allemand) :

SoMePolis lanciert « Twittermonitor »

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s