Analyse de réseau⎜recommandations sociologiques sur Amazon

Organiser une information en réseau

Comme bien d’autres, la plateforme de vente en ligne Amazon (on s’intéressera ici à sa spécialisation initiale, le marché du livre) propose aux internautes un système de recommandations qui tient compte des achats des utilisateurs précédents et de métadonnées liées aux ouvrages eux-mêmes. Une façon d’organiser les très nombreuses fiches de descriptions de produits sous la forme d’un réseau complexe et très dense qui n’est pas sans rappeler l’organisation très hiérarchisée et catégorisée des informations qu’on trouve sur d’autres plateformes, Wikipédia par exemple (lire : Analyse de réseau | modéliser l’histoire de la philosophie)

Etude de cas : autour d’une page d’auteur sur Amazon.fr

Un exemple de recommandations. Saurez-vous reconnaître de quel auteur il s’agit ?

Baptiste Coulmont (Twitter), sociologue, auteur du récent Sociologie des prénoms, propose sur son blog une sorte de mise en abîme de ce processus : « Des proximités commerciales entre sociologues ».

Dans cet article, Coulmont recense toutes les recommandations d’ordre 2 centrées autour de sa propre page d’auteur sur amazon.fr, à savoir les 16 auteurs recommandés immédiatement depuis sa page, puis les 16 auteurs recommandés par sur ces 16 pages d’ordre 1 (un total donc légèrement inférieur à 16×16=256 puisque les recommandations peuvent être – et sont – redondantes). Le sociologue visualise ensuite le réseau obtenu à l’aide de R, avec le résultat suivant :

Cliquez pour voir le graphe entier.

Avec un tel corpus, l’application d’un outil de reconnaissance de communautés met bien en évidence les différentes disciplines dans lesquelles s’inscrivent les auteurs liés (sociologie, histoire, philosophie, économie), ainsi que certaines sous-disciplines bien représentées (sociologie de la culture, sociologie économique…).

Recommandations réciproques ?

Fort de cette première expérience de visualisation, le sociologue propose un autre graphe, interactif cette fois-ci, qui n’exprime que les citations réciproques :

Cliquez pour afficher la visualisation interactive complète.

Il est évident que toutes les relations illustrée dans le premier graphe témoignent aussi d’un lien réciproque dans la mesure où la recommandation étant basée sur le rapport « les acheteurs de A ont également acheté B », les deux auteurs A et B ont vu un de leur ouvrage acheté au final. Ceci dit, pour augmenter la facilité de navigation, Amazon ne fournit que 16 de ces recommandations par auteur, ce qui limite les possibilité, faisant constater à Baptiste Coulmont que Pierre Bourdieu est recommandé depuis sa page alors qu’il ne l’est lui-même pas sur la page de l’illustre sociologue. On fera donc la différence entre les « achats réciproques » et les « recommandations réciproques ».

Commentaire

Au-delà de l’aspect expérimental et ludique d’une telle visualisation, il ne faut en aucun cas perdre de vue que l’algorithme de recommandation d’Amazon est d’une complexité qui ne se laisse pas détailler par une simple analyse de réseau unilatérale. Coulmont est évidemment conscient de ne lever qu’un coin du voile d’un système commercial particulièrement opaque. Fondamentalement, il n’y a pas de raison de penser que le champ « recommandation » du navigateur d’Amazon est réellement uniquement pondéré sur la base des achats des internautes. En effet, il est très probable que des biais liés aux métadonnées des ouvrages et des auteurs (sujet, type d’ouvrage, éditeur) ainsi qu’à des raisons commerciales (remises, promotion d’un auteur, liquidation, état des stocks) fassent également partie de l’algorithme de calcul des recommandations.

Chaque internaute est unique sur une telle plateforme et les recommandations qui lui sont soumises le sont également, calculées à partir des pages vues précédemment et des achats auparavant effectués. Il s’agirait donc peut-être de représenter ces « recommandations d’ordre 2 » sous la forme d’un arbre et pas d’un réseau, une visualisation qui mettrait en valeur les « chemins » possibles dans la base de données d’Amazon plutôt qu’une représentation qui donne trop d’importance à l’aspect réciproque.

Qu’en pensez-vous ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous !

Ces articles pourraient vous intéresser :

L’analyse des réseaux sociaux (partie 1 : historique)

.

Analyse de réseau | modéliser l’histoire de la philosophie

.

(ceci n’est pas une recommandation algorithmique… ;))

Advertisements

3 réponses à “Analyse de réseau⎜recommandations sociologiques sur Amazon

    • Juste, il s’agit bien des recommandations qui s’affichent depuis la page d’E.L. James… avec toute l’incohérence que cela signifie ! …Amazon aurait-il un problème avec l’identité de cet auteur ?

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s