« Mon expérience de Twitter » par Yan Luong

Yan Luong

7155 tweets – 1336 abonnements – 1638 abonnés

.

Qui est-ce que je follow sur Twitter ?

Je suis différentes catégories de comptes :
– les spécialistes du web2.0 (ce terme commence à dater), de la communication et du marketing digital, afin de sentir le pouls de ma profession ; c’est ma formation continue en continu 🙂
– les penseurs des humanités digitales, afin d’avoir un peu de recul sur ma profession ; c’est mon université populaire 🙂
– les concurrents de mon organisation, afin de savoir ce qu’ils font ; c’est de la « competitive intelligence »
– mes amis, IRL ou pas
– les médias, car je suis un newsaddict
– certaines « stars » qui tweetent « bien » (j’apprécie tout pariculièrement des comptes tels que celui du joueur NBA Kevin Rose)
– certains bloggers adeptes des bons mots, à l’image de maître eolas
– certains bots bien programmés, à l’image de Horse Books
– des hashtags (de conférences, d’évènements, …)

Qui sont mes followers ?

Mes followers sont ceux qui le veulent bien, mais je constate que j’ai pas mal de gens du web2.0 et des médias dans mon following…

Créer un compte Twitter, pourquoi ?

Je suis sur Twitter pour une raison principale : je m’en sers de serveur de news et pour ma formation continue.
Je suis aussi sur Twitter pour des raisons liées au networking ; j’ai tissé des relations avec des « stars » de ma profession, telles Robert Scoble, Jeremiah Owyang, Kriisis ou des gens de Presse-Citron uniquement via Twitter. Cela facilite mes relations avec eux IRL.
Twitter remplace petit à petit et dans certains cas le SMS, Whatsapp and co.

Quelles sont mes habitudes d’utilisation ?

J’utilise Twitter comme un journal, dès que j’ai du temps pour m’informer de ce qui se passe, 90% du temps via smartphone, dans le bus, à la pause, dans le train, en marchant, au petit coin… Pour faire cela, je fais des aller-retour entre l’app Twitter et le génial Tweetbot.
Je fais aussi du livetweet de façon réguliere, notamment lors de conférences ou d’évènements liés au web2.0, j’appelle cela du « social note taking ». Pour les LT, mon outil préféré est Tweetdeck.
En tant que community manager, Twitter fait partie de ma panoplie d’outils de diffusion et d’interaction ; dans ce genre de cas je mets en place des processus de cotweet et d’assignation. J’utilise généralement Hootsuite  pour les process et les workflows.

En quoi Twitter m’est-il utile hors de la vie numérique ?

Comme je l’ai dit plus haut, Twitter est ma source de formation continue, je peux appliquer ce que j’ai appris par ce biais à mes stratégies et tactiques professionnelles.
Je contacte aussi régulièrement des gens via Twitter, c’est très utile pour créer un premier contact et très pratique dans une relation plus continue.

Twitter a-t-il été pour moi le lieu d’une anecdote ?

C’est la découverte de Twitter , en 2007, qui m’a motivé à me tourner vers les médias sociaux (j’étais brand manager), plus que Myspace ou Facebook. Sa propension à contribuer à changer le monde m’a aidé à comprendre que les médias sociaux sont un nouvel espace d’expression citoyenne, qu’il faut comprendre et maîtriser (maîtriser est un bien grand mot).

Tous les jours, Pegasus Data accueille des utilisateurs/trices de Twitter qui témoignent de leur utilisation de ce réseau social. Soumettez vous aussi votre mini-interview en répondant à au moins trois questions de ce formulaire ! C’est une occasion de vous présenter et de partager vos intérêts et compétences, une manière de solidariser un réseau plutôt que de flatter les égos !

Retrouvez toutes les interviews dans la catégorie correspondante, dans le menu de gauche ! -> interviews

Publicités