« Mon expérience de Twitter » par Yseult


Yseult

9394 tweets – 584 abonnements – 693 abonnés

RL Philosopher, Historian of Philosophy & the Intellect, writer, wife, mother and animal imitator. Treasure maps not excluded. (Twts in 3 languages).

.

Qui est-ce que je follow sur Twitter ?

Entre philosophes professionnels, politiciens, des feeds sur des thèmes spécifiques, des amis et des meneurs d’opinion en Suisse… tout. Je ne discrimine rien à priori. Je suis autours de 500 comptes que je gère avec des listes et en secteur. Pas tous les thèmes m’intéressent tous les jours de la même manière.

Qui sont mes followers ?

Philosophes, penseurs, journalistes, des gens qui aiment discuter, des amis proches et lointains. Tous des gens qui aiment penser et me laissent mes délires occasionnels…

Créer un compte Twitter, pourquoi ?

Il y a plus de cinq ans, parce que tout ce qui est web, tech et communication m’intéresse. D’abord c’était une forme de blog plus court, maintenant c’est devenu un moyen d’échange d’opinions, de déchirures et de coup de tête qui m’aident à sentir assez bien les thèmes qui coincent en société et au delà. Et ceci, beaucoup plus précisément qu’à travers les yeux des journalistes et journaux traditionnels.

Quelles sont mes habitudes d’utilisation ?

Je gère trois comptes, pour deux blogs et une communauté online (prof.) et je les gère entre l’ordi, le portable et la tablette en me servant beaucoup de ifttt.com pour gérer ma liste de lecture (les favoris y sont transmis vers Pocket/Read Later), les RT (les favoris sont automatiquement retweeté par Buffer selon un horaire fixé, pour ne pas engorger la TL de mes followers). La dernière grande leçon apprise par un follower: commenter les RT, car en Suisse on lit plus ou moins tous les même news. Donc, je ‘quote’ plus maintenant (possible avec Buffer aussi) que ce que je retweet directement.

En quoi Twitter m’est-il utile hors de la vie numérique ?

En mode numérique on oublie vite que c’est des gens à qui on parle, donc offrir un mot de réconfort ou s’engager dans un vrai partage d’émotions pour moi est tout aussi important. Ceci est traditionnellement considéré comme ‘offline’, mais le soutien que j’ apporte et qui m’est apporté par twitter parfois va bien plus loin que cela et c’est là où on doit se rendre compte que doucement les frontières fixes entre online/offline se brouillent. C’est le but ultime de toute communication en ligne, numérique et al. au fonds.

Twitter a-t-il été pour moi le lieu d’une anecdote ?

Mon mari @arsedendi est aussi sur Twitter. Depuis des années, mais… il n’est pas aussi pris que moi. Jusqu’il y a un petit moment où je l’ai attrapé à live-tweeter la cérémonie de clôture des JO de Londres avec les connaissances de philosophie en Angleterre, le lendemain matin.
Je me suis dit que là j’avais réveillé le dragon…

Tous les jours, Pegasus Data accueille des utilisateurs/trices de Twitter qui témoignent de leur utilisation de ce réseau social. Soumettez vous aussi votre mini-interview en répondant à au moins trois questions de ce formulaire ! C’est une occasion de vous présenter et de partager vos intérêts et compétences, une manière de solidariser un réseau plutôt que de flatter les égos !

Retrouvez toutes les interviews dans la catégorie correspondante, dans le menu de gauche ! -> interviews

Advertisements

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s