« Mon expérience de Twitter » par Marc M

Marc M

14937 tweets – 1500 abonnements – 986 abonnés

Training for sustainable development, management durable, environnement, papa, CH-Politik | Intelligenti pauca

 

Qui est-ce que je follow sur Twitter ?

Beaucoup. Toute personne dont un tweet original me tombe sous le nez, des romands, des röstigrabentwitterer, des personnes actives dans le domaine de l’environnement, du développement durable, de la politique. Je suis le plus éclectique possible, et suis volontiers des personnes dont je ne partage pas les opinions, tant que les tweets sont bons. Et mes préférés sont ceux qui n’ont pas peur du 3ème degré.
Beaucoup de personnes au compte dormant, avec espoir (coucou Alain).

Qui sont mes followers ?

Je ne connais que ceux qui interagissent avec moi, qui sont donc les même que ceux que je follow. Les autres sont de sympathiques parasites dont je me réjouis narcissiquement de l’augmentation.

Créer un compte Twitter, pourquoi ?

Pour voir; parce que je suis curieux; pour pouvoir dire en quoi c’est un truc nul en connaissance de cause. Depuis, c’est devenu ma source principale, et certains jours exclusive d’informations… Et maintenant c’est deux fois par jour, durant mon trajet en train, un moment au #stammtisch avec une communauté cosmopolite de copains pour discuter de tout et de rien et des affaires du monde. Et parce que l’humour décalé y est largement pratiqué!

Quelles sont mes habitudes d’utilisation ?

Je n’ai qu’un seul compte, où je mêle allègrement intérêts privés et professionnels. Ca ne me dérange pas que mes relations professionnelles sachent qui je suis sans filtre. Professionnel ne veut pas dire fade et sans impliquation à mon sens.
Je follow bien trop de monde pour suivre tous les tweets, et j’ai appris à « ne pas boire la rivière, mais boire A la rivière ». Matin et soir dans le train, et parfois en soirée. Jamais AU boulot (coucou les bloggueurs).

En quoi Twitter m’est-il utile hors de la vie numérique ?

Trouver un bistrot, un bon plan, und idée de sortie. Avoir accès à toutes sortes d’informations et ne plus avoir besoin des pénibles et inintéressantes « newsletter » diverses et variées…
Obtenir des idées avant de rédiger un article. Passer à la radio (coucou RTS).
Flatter mon ego.
Et bien entendu, pour boire des apéros avec des vraies personnes passionnantes avec qui je n’aurais jamais eu de contact aurtrement.

Twitter a-t-il été pour moi le lieu d’une anecdote ?

Oui, terrible!

Tous les jours, Pegasus Data accueille des utilisateurs/trices de Twitter qui témoignent de leur utilisation de ce réseau social. Soumettez vous aussi votre mini-interview en répondant à au moins trois questions de ce formulaire ! C’est une occasion de vous présenter et de partager vos intérêts et compétences, une manière de solidariser un réseau plutôt que de flatter les égos !

Retrouvez toutes les interviews dans la catégorie correspondante, dans le menu de gauche ! -> interviews

Publicités