« Mon expérience de Twitter » par Thierry Piguet


Thierry Piguet pps

36940 tweets – 657 abonnements – 1658 abonnés

~~~~=:) #romandie #PPS pépé S #bénévole #droits de l’homme #bienveillant #gaucher #papa #formateur #bipoT2

Qui est-ce que je follow sur Twitter ?

Romands de tous métiers, journalistes, reporters, citoyens de pays en guerre, informaticiens, linuxiens, hackers, pirates, politiques, libristes, geeks, (h)activistes, jeunes en formation, médecins, scientifiques, divers soignants, militants des droits de l’homme, ONG, quelques originaux, vrais potes IRL
Je suis l’actualité un peu partout, dans des domaines variés, je la retransmets selon l’intérêt que j’y trouve, parfois je me plante (source fail), je me fais des amis, que je rencontre ensuite, parfois à l’étranger.
Je crée des listes (privées) auxquelles j’attribue telle ou telle catégorie de personnes, et ainsi je ne suis pas sans cesse en train de suivre ma TL.

Qui sont mes followers ?

Ceux qui me suivent: des romands, journalistes, reporters, citoyens de pays en guerre, informaticiens, linuxiens, hackers, pirates, politiques, libristes, geeks, (h)activistes, jeunes en formation, médecins, scientifiques,  divers soignants, militants des droits de l’homme, ONG, quelques originaux, vrais potes IRL
Me suivent également des curieux, motivés par les infos que je RT
La plus grande partie de mes followers sont soit des scientifiques, des passionnés d’informatique, en général de fortes personnalités, éclectiques et ouverts d’esprit (du moins je l’espère).

Créer un compte Twitter, pourquoi ?

Las de Facebook, où il n’est pas si facile de suivre certaines personnes. Pour la rapidité des échanges, la facilité avec laquelle j’ai trouvé des gens dont je partageais les passions, centres d’intérêts, la cause, finalement de nouveaux amis.
Sur Facebook j’ai remué le passé sans revoir personne au final, tandis que via Twitter j’ai passé du twitt à la rencontre, à une activité réelle, comme aller à Paris rencontrer des geeks @lacantine se faire héberger par une journaliste super sympa, rencontrer des activistes, des hackers, des « reporters sans frontières », participer à des ateliers geeks, puis dernièrement participer comme bénévole aux RMLL (rencontres mondiales du logiciel libre), héberger un de ses conférenciers chez moi, en chercher un autre à l’aéroport, tisser des liens d’amitié.
Twitter me rassure aussi lorsque je lis des messages correspondant à mes idées, principes, ou quand un de mes préjugés est démoli en règle par une personne patiente et bienveillante qui m’explique mon erreur, calmement sans mot désagréable.

Quelles sont mes habitudes d’utilisation ?

Je twitte un peu la journée, plus en après-midi et beaucoup la nuit.
Quand tout est calme à la maison j’aime faire le tour des listes et commenter, partager, poser des questions, répondre à des questions.
Il m’arrive de papoter avec des gens d’un peu partout, toujours sur les mêmes sujets (informatique, libertés, guerre, lois, piratage, famille, culture, sciences, médias).
Certaines nuit je dors très mal, alors je parcours la TL et y repère une ou plusieurs personnes avec lesquel(les) j’ai déjà échangé positivement, et lance la discussion, sans compter que parfois je m’y incruste, ce qui passe sans problème sur ce réseau.
Parfois je prends du temps pour tenter de remonter le moral d’une personne, mon parcours de vie et la maladie (trouble bipolaire T2) me le permettent, et j’ai l’impression de donner quelque-chose, d’échanger.
Passer du temps sur Twitter pour papoter, aider un peu, échanger, chercher des idées, des solutions me console un peu du fait que ma santé ne me permet plus de travailler depuis 2011.
C’est pour cela que j’ai beaucoup communiqué via Twitter puis par d’autres canaux (IRC XMPP) avec des personnes agissant dans des pays en guerre, pour donner du temps, traduire des textes, chercher des solutions informatiques ou des personnes en mesure de trouver et appliquer ces solutions.

En quoi Twitter m’est-il utile hors de la vie numérique ?

Twitter me permet de me tenir informé sur de très nombreux sujets, tout en dialoguant parfois directement avec des acteurs du domaine qui m’intéresse.
Il me permet de remplir mon besoin d’information, de stimulation, tout en m’invitant à réfléchir beaucoup, mémoriser beaucoup, évitant ainsi la possible léthargie du rentier qui s’ennuie à la maison.
Une fois les personnes trouvées via Twitter et après quelques semaines d’observation, je fais leur rencontre en vrai, et cela m’apporte beaucoup de satisfaction du fait des échanges francs et directs, enrichissants et stimulants.
Il faut se représenter que j’ai travaillé dans un CHU durant 10 ans, dans un métier (formateur) où les rencontres sont fort nombreuses, et se retrouver à l’AI subitement, c’est un immense vide culturel, relationnel, affectif, qui m’aspire tel un gouffre.
Donc Twitter rempli plusieurs rôles dans mon existence, dont un rôle thérapeutique 🙂
Mon épouse peut en témoigner, Twitter m’a donné envie de (re)sortir de la maison, (re)voir des gens, tricotant ainsi une nouvelle vie sociale, puisque la vie professionnelle est terminée.

Twitter a-t-il été pour moi le lieu d’une anecdote ?

Grâce à Twitter j’ai découvert le monde de l’espionnage numérique, ayant accepté de retranscrire bénévolement la conférence sur le DPI du 14.12.11 lien :http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2012/01/17/longuet-sarkozy-et-lalibi-de-la-libye/
Cette action m’a obligé à apprendre des choses en accéléré, et heureusement mon texte a été complété par des pros.
Quelques semaines après j’achète le dernier Ebook de Jean-Marc Manach http://astore.amazon.fr/bugbrother-21/detail/B007W4P8J0  et y trouve des fautes étranges. Je le contacte via Twitter puis par courriel.
Après un bref échange il accepte de m’envoyer le fichier du livre (avant conversion PDF ou Epub), et 12 heures après je le lui envoie dûment relu et corrigé.
C’était un grand moment mais c’était pas fini, quelques jours après je vais à Paris @lacantine pour un Privacy-Camp
http://lacantine.org/events/privacycamp-paris
et j’y rencontre entre autres personnes JMM qui me remercie chaleureusement pour ces corrections et avec qui j’ai eu l’immense plaisir de parler quelques instants.
Elle est un peu longue mon anecdote, mais sans Twitter, j’aurais pas su qu’il y avait une conférence sur le DPI http://reflets.info/deep-packet-inspection-une-definition-du-dpi-eg8/ à retranscrire, et qu’il y a un lieu fantastique à Paris @lacantine, j’aurais pas entendu parler de DPI et donc pas acheté le Ebook de @manhack, etc…

Tous les jours, Pegasus Data accueille des utilisateurs/trices de Twitter qui témoignent de leur utilisation de ce réseau social. Soumettez vous aussi votre mini-interview en répondant à au moins trois questions de ce formulaire ! C’est une occasion de vous présenter et de partager vos intérêts et compétences, une manière de solidariser un réseau plutôt que de flatter les égos !

Retrouvez toutes les interviews dans la catégorie correspondante, dans le menu de gauche ! -> interviews

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s