« Mon expérience de Twitter » par MlleFunambuline


MlleFunambuline

34806 tweets – 364 abonnements – 944 abonnés

I’m ready for my close-up, Mr. DeMille. / Serial pinneuse http://pinterest.com/funambuline/

.

Qui est-ce que je follow sur Twitter ?

Ceux qui me font rire, qui sont de bonnes sources pour l’info, le lol et  l’info-lol, des gens qui parlent de bon manger, des gens qui parlent de cinéma, des amis éloignés géographiquement mais du coup toujours proches, etc.
C’est un joyeux bordel anarchique dans ma TL. Pour les périodes où j’ai moins de temps, j’ai une liste privée, un genre de VIPTL, avec moins de 50 followings. Elle me sert aussi à rattraper ce que j’aurais pu rater.

Qui sont mes followers ?

Il me semble que c’est tout autant écléctique que mes followings. Et il y a pleins pleins pleins de comptes dont je me demande bien ce qu’ils foutent là et pourquoi ils me lisent.

Créer un compte Twitter, pourquoi ?

Au départ parce qu’une copine s’était inscrite. Il m’a fallu du temps pour comprendre quelle allait être mon utilisation, quelques mois je dirais. Puis ça s’est emballé. Aujourd’hui je ne pourrais plus m’en passer. C’est devenu un réflexe de m’exprimer par ce biais et de me tenir au courant de cette manière.

Quelles sont mes habitudes d’utilisation ?

Le fait de réfléchir à ce que l’on partage, de la forme, du lien le plus intéressant pour parler d’un sujet, etc… m’intéressent beaucoup. Cette plateforme qui ne comporte qu’une seule contrainte, celle des 140 caractères, me paraît être une des plus libre qui soit. C’est un outil que chacun peut utiliser à sa guise et j’aime cherche constamment à avoir la TL la plus adéquate à mes intérêts.
J’ai adoré changer ma manière d’écrire grâce à la contrainte des 140 caractères, on prend l’habitude d’aller directement au but, d’être percutant et drôle, sinon on passe totalement inaperçu dans une TL.
Je tente de ne pas y raconter ma vie, ou alors, quand je ne peux m’empêcher de le faire, d’y mettre du second degré ou le détachement nécessaire pour que l’on puisse rire des situations que je vis, ou carrément se moquer de moi, avec légèreté.

En quoi Twitter m’est-il utile hors de la vie numérique ?

Avec une bande de joyeux lurons, nous organisons depuis plus de 3 ans, des #taloz (= Twitter Apéros de LOZanne). J’y ai rencontré des personnes qui sont devenus des amis très chers (et bien plus encore), de partout en Europe. Car nos #taloz ont attirés des Parisiens, des Bruxellois, des Toulousains, et même des Genevois, c’est dire.
Malgré mon anonymat sur Internet (qui me permet de continuer à raconter des conneries sans que mon employeur n’ait son mot à dire ou que ma famille me stalke), « Mlle Funambuline » est devenu une part de ma vie réelle très importante.

Twitter a-t-il été pour moi le lieu d’une anecdote ?

Oui. Un jour j’ai vu @bonpourtonpoil (voir son interview) qui avait faim. Un moment magique dans mon existence.

Tous les jours, Pegasus Data accueille des utilisateurs/trices de Twitter qui témoignent de leur utilisation de ce réseau social. Soumettez vous aussi votre mini-interview en répondant à au moins trois questions de ce formulaire ! C’est une occasion de vous présenter et de partager vos intérêts et compétences, une manière de solidariser un réseau plutôt que de flatter les égos !

Retrouvez toutes les interviews dans la catégorie correspondante, dans le menu de gauche ! -> interviews

Publicités