« Mon expérience de Twitter » par Jean-Christophe Schwaab


Jean Christophe Schwaab

1145 tweets – 398 abonnements – 821 abonnés

Jean Christophe Schwaab Conseiller national (PS/VD), syndicaliste USS Nationalrat (SP/VD), Gewerkschaftler SGB

.

Qui est-ce que je follow sur Twitter ?

Hommes et femmes politiques, militant-e-s (de tous les bords), personnes engagées dans les problématiques liées aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux (protection des données, hacking, e-vote), journalistes, ami-e-s et connaissances de ma région.
Je suis les gens dont je souhaite recueillir les avis sur l’actualité, dont je souhaite suivre l’activité militante ou politique, dont je sais qu’ils ont un avis qui m’intéresse (même si je ne le partage pas), qu’ils ont de l’humour ou qu’ils ont une expertise à faire valoir dans un domaine particulier.

Créer un compte Twitter, pourquoi ?

En tant qu’homme politique et personnage public, twitter me permets de communiquer rapidement et facilement, avec un public certes restreint, mais très attentif, intéressé, réactif et critique. Cela permet de diffuser des informations et des prises de positions, notamment sur les séances du conseil national (#ParlCH) ou du conseil communal de Bourg-en-Lavaux (#CCBeL) qui ne sont pas (ou pas encore) reprise par les médias. Cela permet enfin de diffuser des anecdotes sur la vie politique fédérale et locale qui permettent de voir « l’envers du décors ».
Etant donné que de nombreux journalistes sont présents sur twitter, cela me permet de faire facilement connaître mes avis et positions aux médias (ce qui est indispensable lorsqu’on est élu – ou que l’on souhaite l’être (à nouveau)).
Cela dit, même s’il est possible de mener de vrai débats sur twitter (malgré la limite à 140 caractères), facebook et/ou une page internet personnelle sont des compléments indispensable, afin de pouvoir être en contact avec plus de monde que seulement 800 followers et, surtout, de pouvoir publier des textes un peu plus substantiels que des tweets. J’essaie d’ailleurs de mettre un maximum de liens vers d’autres informations dans mes tweets.

Quelles sont mes habitudes d’utilisation ?

Pendant les sessions parlementaires, je tweete très souvent, plusieurs tweets par jour (en fonction de l’ordre du jour et de son intérêt). @Somepolis m’a d’ailleurs couronné « tweeteur le plus assidu du Palais fédéral » 😉
Hors des sessions, je tweete souvent en cas d’actualité politique fournie (p. ex. votation populaire), puis plus rien du tout s’il n’y a rien à dire. Je trouve stupide de raconter sa vie sur tweeter si l’on n’a rien à dire. P. ex., je ne vois pas l’intérêt de décrire son emploi du temps (ce que font certains de mes collègues, p. ex. « je suis à une séance de commission »), à plus forte raison si ce dernier n’est pas folichon.

Tous les jours, Pegasus Data accueille des utilisateurs/trices de Twitter qui témoignent de leur utilisation de ce réseau social. Soumettez vous aussi votre mini-interview en répondant à au moins trois questions de ce formulaire ! C’est une occasion de vous présenter et de partager vos intérêts et compétences, une manière de solidariser un réseau plutôt que de flatter les égos !

Retrouvez toutes les interviews dans la catégorie correspondante, dans le menu de gauche ! -> interviews

Advertisements

Une réponse à “« Mon expérience de Twitter » par Jean-Christophe Schwaab

  1. Pingback: Jean Christophe Schwaab (SP/VD) über Twitter | SoMePolis – Social Media und Politik·

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s