Dans les coulisses de l’émission « En Ligne Directe »

En Ligne Directe est une émission de radio avant-gardiste proposée par RTS La Première et diffusée tous les matins de la semaine, entre 8h et 8h30. Elle est présentée par Nathalie Ducommun et Magali Philip. Pour compléter l’équipe, on trouve également Patrick Le Fort, journaliste back office, qui appelle les invités, et fait le travail de recherche des faits.

L’équipe d’En Ligne Directe.

Les deux journalistes nous ont reçus, Martin et moi-même, le jeudi 14 juin 2012 pour observer le déroulement de l’émission. Merci beaucoup à elles ainsi qu’à toute la rédaction pour leur disponibilité et leur immense amabilité.

7h00
Magali Philip nous accueille devant la Maison de la Radio à La Sallaz, Lausanne.

7h01
Dans l’entrée, Magali Philip nous explique comment ça se passe : “Quand j’arrive, la lumière s’allume.” On se dit qu’on est entre de bonnes mains.

7h02
Nous passons derrière la cabine où le flash info se déroule en direct.

7h03
En visitant les locaux de RTS info, Magali Philip nous présente une collègue : “Elle a des problèmes de voix, elle va bientôt nous quitter.”

7h04
Suite à une remarque de notre part, on nous répond que “si c’est pour un reportage Pif Gadget, c’est pas la peine.”

7h05
Nous rencontrons Nathalie Ducommun, qui vient de faire la promo du sujet du jour au bulletin de 7h. Elles retournent préparer l’émission : Nathalie Ducommun à la salle de rédaction, Magali Philip à son poste de travail.

La salle de rédaction.

7h20
Nous entrons dans son bureau : Magali Philip réécoute et sélectionne des enregistrements parmi ceux reçus via l’application “En Ligne Directe” pour iOS et Android.

C’est la première activité du matin. Elles en reçoivent en moyenne entre une et cinq avant l’émission, et peuvent inclure les enregistrements reçus jusqu’à la dernière minute. Malheureusement, les envois en cours d’émission ne peuvent être diffusés mais elles espèrent que dans un avenir proche, tous les enregistrements soumis pourront être consultés sur le site web de la RTS.

Le travail de montage de la “bande-son du jour” continue avec, ce jour-là, un extrait de Forum. Magali Philip : “Ha ! Revaz qui coupe la parole aux gens. Quel con.”

7h33
Magali Philip : “Bon, c’est le moment où Nathalie doit arriver, là.”

Tension… Elle arrive.

7h49
Magali Philip parle toute seule devant son iPad et répète “Trierweiler” pour être sûre de ne pas se tromper.

7h50
Nathalie Ducommun panique : il n’y a plus de papier dans l’imprimante. Elle déplore les conditions de travail.

7h52
Magali Philip se relit et corrige son texte à haute voix.

Magali Philip, ambassadrice du clavier pour iPad.

7h53
Magali Philip relance la question sur Twitter via le compte @RTSinfoplus.

7h55
Il ne se passe rien, l’un de nous deux propose à l’autre un briefing. Magali Philip : “n’importe quoi.”

7h58
Magali Philip entre dans le studio. Nathalie Ducommun y est déjà, ainsi que Simon Matthey-Doret et Lorance Milasevic, qui présentent le journal de 8h.

Remarque : photo prise un peu plus tôt.

Nous nous postons en régie. Deux journalistes sortent du studio. Lui : “Salut giraffe.” Elle : “Salut petit canard.” … ça pose le cadre.

Prise de note pour cet article.

8h01
Au début du journal de 8h, rappel du sujet du jour d’En Ligne Directe.

8h04
Il y a deux minutes de retard, Nathalie Ducommun à la régie : “Dire à Mehmet [Gultas] qu’il n’y aura pas de première relance, j’en ferai une en fin de débat.”

8h05
Une journaliste non identifiée commet un lapsus en direct : “l’Arabie Saoubite.” Ça rigole beaucoup en régie. Nathalie Ducommun se retient de rire. Magali Philip n’a manifestement rien entendu (sinon ça se serait vu). (à 3 minutes 33 #MP3)

8h06
La régie appelle Maria Roth-Bernasconi, une des invitées du jour.

8h07
En Ligne Directe prend l’antenne. Magali Philip fixe en alternance son écran d’iPad et son écran d’ordinateur. Elle est très concentrée et ne lève pas les yeux.

8h10 (3min15 dans l’émission)
Lancement de la bande-son du jour : les deux journalistes lancent simultanément le signal à la régie. La première bande-son est souvent volontairement un peu provocatrice.

8h11 (4min10 dans l’émission)
Maria-Roth Bernasconi, qui était en attente jusque là, passe à l’antenne.

8h14 (7min20 dans l’émission)
Magali Philip demande la parole d’un signe de tête. Nathalie Ducommun n’a même pas besoin de la regarder. On sent que la dynamique de l’émission est bien rodée.

8h15
En lisant ses tweets, Magali Philip s’adresse à Nathalie Ducommun. Durant l’émission, elles dialoguent l’une avec l’autre et beaucoup de gestes accompagnent leurs prises de parole.

8h17 (~10min dans l’émission)
Parasitage sur la ligne de l’invité. Nathalie Ducommun demande des explications en off à la régie. On lui répond que “c’est un natel.”

8h18
Nathalie Ducommun à la régie : “Si la ligne de [l’intervenant au téléphone] n’est pas bonne, je crois qu’on ne le garde pas.”

8h19
Maria Roth-Bernasconi prend la parole, il y a du bruit derrière. En régie : “Il faut qu’on le lui dise.”

8h20
La régie à [l’intervenant au téléphone] : “On va devoir couper, la ligne n’est pas bonne, il y a des coupures.”

8h24
L’ordinateur de la régie clignote : ce sont les appels d’intervenants extérieurs en attente. Huit appelants peuvent être mis en attente. Sur l’écran, que Nathalie Ducommun peut également consulter dans le studio, le standardiste a rédigé une brève description du profil de la personne.

8h25
En régie : “Elle est pas bonne, cette ligne, pourquoi elle prend pas la 3 ?”

8h28
La régie au standard, à propos d’appels en attente qui disparaissent du moniteur :
– “Il y a des problèmes avec les lignes ?”
– “Non, ils appelaient juste pour insulter les médias.”

8h30
La régie reçoit un appel : “Vous avez le temps de faire et inforoute ?” Non, l’émission est déjà en retard.

En Ligne Directe rend l’antenne.

La régie remercie Maria-Roth Bernasconi, pour réaliser qu’elle a déjà raccroché.

8h31
Magali Philip sort du studio.

8h32
Nathalie Ducommun sort à son tour.

8h33
Debriefing en salle de rédaction, juste à côté du studio. Nathalie Ducommun : “Je trouve qu’il a manqué un auditeur, soit polarisé pour, soit contre.” Elle est aussi un peu énervée d’avoir découvert pendant l’émission que l’intervenant au téléphone était MCG, alors qu’il avait déjà participé à des émissions précédentes sans être connu et annoncé comme tel.

8h37
Mini-débat : le compte de @valtrier aurait-il été hacké ? (Le tweet qui sème le doute a été retiré depuis.)

8h39
Nous sommes à la cafétéria. À la radio : “Et puis les femmes, on le sait bien, sont nombreuses à posséder ces sprays au poivre.” (On en parle) … ambiance suspicieuse dans les locaux… (NDA : cette dernière remarque est un edit de Martin, hein.)

8h41
Magali Philip tire un café en oubliant de mettre la capsule.

On nous explique que le débat sur Twitter cerne souvent mieux la question que le débat au téléphone, que les idées y sont plus clairement exposées et sont ensuite plus pertinentes à l’antenne. Au téléphone, ce n’est pas toujours le cas. Par contre, sur des sujets particuliers, des intervenants peuvent avoir d’excellentes expertises, comme ça a été le cas avec le débat sur la situation en Syrie.

On discute du fonctionnement de l’émission : l’équipe a tout d’abord créé une maquette de l’émission, puis l’a testée dans des conditions reproduisant la réalité, avec faux intervenants, simulations de débats sur les médias sociaux, etc. La maquette de l’émission a très peu changé depuis.

Réponses aux questions :
– Il peut y avoir un maximum de 8 à 9 appels passant à l’antenne durant une seule émission.
– Le jour précédent l’émission, lorsqu’il faut choisir la question, ils testent les différents arguments pour ou contre, et simulent le cheminement que pourrait suivre le débat pour s’assurer que celui-ci marchera, à l’antenne comme sur les médias sociaux. Pour le débat qui nous concerne ici, il aura fallu 5 à 6 heures depuis le lancement de la question pour que celui-ci cerne le rôle joué par Valérie Trierweiler, et réponde de manière satisfaisante à la question du jour.
– Priorité aux auditeurs, Magali Philip adapte pour eux ce qu’elle rapporte à l’antenne provenant des médias sociaux.
– Le débat durant l’émission est grandement improvisé. Il est pensé en détails, mais le fonctionnement reste très souple lors du passage à l’antenne, pour pouvoir le rééquilibrer si nécessaire.
– Les maquettes ont servi à préparer la gestion de la grande multiplicité des sources.

9h30 – 9h50
Invités de Médialogues en compagnie de Magali Philip.

9h58
Magali Philip consulte son courrier en retard et jette une invitation pour une partie de pétanque.

9h59
Magali Philip découvre une invitation manuscrite pour une garden-party chez un notable du PDC Vaud…

Laissez-nous vos commentaires et questions à propos de ce reportage et/ou du fonctionnement de l’émission !

 

Publicités

12 réponses à “Dans les coulisses de l’émission « En Ligne Directe »

  1. Super, surtout les « c’est un natel » et « tire un café en oubliant de mettre la capsule »

  2. Pingback: “Mon expérience de Twitter” par Magali Philip | Pegasus Data Project·

  3. Pingback: TVitter: Politische Debatten in Social Media und TV | SoMePolis – Social Media und Politik·

  4. Pingback: [Conference] « Just-in-time sociology  a new field for digital humanities? | «Pegasus Data Project·

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s